📞03 79 58 00 02

☎️
0379580002

Dimensions d’une pompe à chaleur : l’essentiel à retenir8 min. de lecture

Selon les modèles et les fabricants, les pompes à chaleur peuvent être compactes, imposantes voire encombrantes, et cela s’applique à la fois à l’unité intérieure et extérieure.

Vous envisagez d’installer une pompe à chaleur, mais vous vous interrogez sur l’encombrement potentiel de cet équipement de chauffage ? East Clim vous dit tout sur le poids et les dimensions des pompes à chaleur pour vous aider à visualiser l’installation et faire un choix éclairé.

PAC : la question délicate de l’encombrement

Une pompe à chaleur est-elle forcément encombrante ? Pas depuis une petite décennie. En effet, les constructeurs ont beaucoup investi dans la R&D pour réduire les dimensions et le poids des pompes à chaleur tout en améliorant leur efficacité. On fait le point.

Diversité des pompes à chaleur

On compte deux grandes familles de pompes à chaleur : les PAC géothermiques et les PAC aérothermiques (sans mentionner les PAC hybrides qui peuvent basculer entre plusieurs sources d’énergie). Le type a son importance car les dimensions et le poids en dépendent. À puissance équivalente, les PAC géothermiques sont plus grandes et plus lourdes en raison de la complexité du système de captage de chaleur. L’unité intérieure peut peser jusqu’à 300 kg (voire plus). Pour les PAC aérothermiques, nous sommes sur 40 à 150 kg en fonction de la capacité pour l’unité extérieure, et un poids plus raisonnable pour l’unité intérieure.

Les pompes à chaleur aérothermiques sont, de loin, les plus courantes et se déclinent en deux variantes :

  • La pompe à chaleur air – air, qui consiste en une unité extérieure qui récupère les calories et les convertit en air chaud, diffusé ensuite à travers votre domicile via des unités intérieures ;
  • La pompe à chaleur air – eau, plus complète, qui réinjecte la chaleur captée non seulement dans le circuit de chauffage, mais aussi dans votre système de production d’eau chaude sanitaire (ECS). Elle permet de chauffer, de refroidir (si elle est réversible) et de produire de l’ECS.

À puissance équivalente, les PAC air – eau sont généralement plus imposantes à cause du réservoir d’eau chaude.

Pompes à chaleur : monobloc ou bibloc ?

Les pompes à chaleur aérothermiques, qu’elles soient air – air ou air – eau, existent en deux versions : monobloc et bibloc. Votre choix dépendra notamment de l’espace dont vous disposez et de vos contraintes en termes d’installation.

La PAC monobloc pour éviter l’unité intérieure

Les PAC monoblocs sont constituées d’une seule unité. Généralement placée à l’extérieur de l’habitation, cette unité puise les calories de l’air extérieur pour chauffer un fluide frigorigène. Les occupants bénéficient de l’air chaud via la ventilation ou le système de chauffage central. Il n’y a donc pas l’encombrement de l’unité intérieure, mais attention : l’unité extérieure de la pompe à chaleur monobloc est généralement plus encombrante que celle d’une PAC bibloc (à puissance équivalente), car elle englobe toutes les composantes nécessaires à son fonctionnement dans une seule unité (compresseur, évaporateur, condenseur, détendeur).

La PAC bibloc, pour plus de flexibilité

Les PAC bibloc ou split se composent de deux unités (au moins) : une unité extérieure qui capte les calories présentes dans l’air, et une unité intérieure qui transforme ces calories en chaleur pour la diffuser dans le logement. Vous devrez prévoir un emplacement pour ces deux modules qui nécessiteront donc plus de place qu’une PAC monobloc.

Quelle surface pour installer une pompe à chaleur ?

La surface nécessaire pour installer une pompe à chaleur dépend directement du type de système choisi. Retenez qu’aucune véritable contrainte d’espace ne s’applique aux pompes à chaleurs aérothermiques, qu’elles soient air – air ou air – eau. En effet, ce type de PAC capte la chaleur présente dans l’air ambiant et n’a donc pas besoin d’un vaste espace pour fonctionner correctement. L’unité extérieure doit toutefois être placée dans un endroit dégagé et aéré pour assurer une bonne circulation de l’air. En général, pour l’unité extérieure d’une pompe à chaleur résidentielle standard, vous aurez besoin d’environ 1 à 2 mètre(s) carré(s).

Faites en sorte de placer l’unité extérieure de la PAC le plus loin possible du voisinage pour rester dans les limites réglementaires en termes de nuisance sonore. En effet, le bruit de la PAC fait désormais partie de la catégorie des bruits d’activité depuis janvier 2022.

La PAC géothermique, qui puise la chaleur directement dans le sol, nécessite un terrain suffisamment grand pour opérer. Si vous optez pour un système à captage horizontal, plus économique qu’un captage vertical, il faudra disposer d’une surface de terrain au moins 1,5 fois supérieure à la surface à chauffer. Comptez donc un terrain d’au moins 150 m² pour chauffer une maison de 100 m².

Quel est le poids d’une pompe à chaleur ?

Là encore, le poids va sensiblement varier selon le type d’appareil et sa puissance. Mais ne vous attendez pas à un miracle à ce niveau. La PAC est un équipement assez lourd. Pour un modèle air – eau, comptez entre 45 et 135 kg environ, avec une médiane à 65 kg pour les PAC air – eau résidentielles.

Dimensions de l’unité intérieure de la PAC

Certains modèles possèdent un compresseur d’une taille comparable à celle d’un réfrigérateur, pour des dimensions approximatives de 840 x 450 x 480 mm. Bien entendu, les PAC air/eau, dotées d’un ballon d’eau chaude sanitaire, vont être plus encombrantes. La bonne nouvelle est que les pompes à chaleur peuvent également utiliser des modules de diffusion discrets et compacts, notamment des consoles à fixer au mur ou à poser au sol, avec des dimensions moyennes de 600 x 740 x 200 mm. Notez que parce qu’ils sont montés en hauteur, les modèles muraux s’avèrent particulièrement discrets. C’est le compresseur qui pèse le plus lourd dans une PAC.

Quid des dimensions de l’unité extérieure de la PAC ?

La taille moyenne de l’unité extérieure se situe autour de 600 x 800 x 300 mm (Hauteur x Largeur x Profondeur). On commence à parler d’une PAC compacte en-dessous de 620 x 790 x 290 mm, voire moins pour les modèles ultra-compacte (550 x 765 x 285 mm). Les modèles plus puissants, et donc plus grands, vont aisément atteindre des dimensions de 1 000 x 1 250 x 530 mm.

Comment bien dimensionner sa pompe à chaleur ?

Un sous-dimensionnement de votre PAC va entraîner une consommation d’énergie excessive et réduire (drastiquement) la durée de vie de votre appareil. Un surdimensionnement va causer une consommation énergétique inutile et provoquer des arrêts et démarrages fréquences de l’appareil. Comment donc bien dimensionner votre pompe à chaleur ?

Bilan thermique, climat, usage de la PAC…

La première étape pour dimensionner correctement votre PAC, c’est l’incontournable bilan thermique pour évaluer la puissance nécessaire pour chauffer votre logement en fonction de ses caractéristiques : surface, isolation, nombre d’occupants, etc. La performance de la PAC dépend également du climat de votre région.

L’utilisation que vous prévoyez pour la PAC joue aussi un rôle. Si vous souhaitez l’utiliser pour le chauffage, la climatisation et l’eau chaude sanitaire, vous aurez besoin d’une unité plus puissante que si vous prévoyez de l’utiliser uniquement pour le chauffage.

Comment calculer le dimensionnement de sa PAC ?

Un calcul simple permet de déterminer le dimensionnement optimal d’une PAC. Concrètement, il s’agit de calculer les déperditions thermiques de votre logement en fonction de la température extérieure de base et de la température ambiante souhaitée, selon la formule suivante :

Déperditions (W) = Volume à chauffer x Coefficient de construction x (Température ambiante – Température extérieure de base)

Exemple de dimensionnement d’une PAC

Supposons que vous ayez une maison de 120 m² avec une hauteur sous plafond de 2,5 m, soit un volume à chauffer de 300 m3. Et admettons que le coefficient de construction soit de 0,6 W/m³.°C, correspondant à une maison pas assez bien isolée. Enfin, imaginons que vous souhaitez maintenir une température ambiance de 21°C lorsque la température extérieure de base est de -10°C. Dans ce cas, le calcul est :

Déperditions (W) = 300 m³ x 0,6 W/m³.°C x (21°C – (-10°C)) = 300 m³ x 0,6 W/m³.°C x 31°C = 5 580 W

Pour cet exemple, on estime les déperditions à 5 580 W, soit 5,58 kW. Votre PAC doit donc idéalement avoir une dimension de 5,6 kW (prévoyez tout de même une surcapacité de 10 %).

Ce calcul vous donne une idée précise de la puissance nécessaire pour votre PAC. Toutefois, pour plus de précision, nous vous conseillons de faire appel à nos équipes qui pourront réaliser une étude thermique complète de votre logement.

Articles relatifs